ActusMédias

Les Canadiens se tournent vers le numérique pour magasiner leurs cadeaux du temps des Fêtes

Les Canadiens continuent de se servir des technologies pour faciliter leur magasinage des Fêtes tout au long de l’année

De plus en plus, les Canadiens se tournent vers les outils numériques, comme les services de reconnaissance vocale, pour magasiner leurs cadeaux du temps des Fêtes tout au long de l’année, révèle la sixième édition du sondage d’Accenture sur les habitudes de consommation durant les Fêtes.

Internet, les appareils mobiles et les médias sociaux continuent d’être les outils dont se servent principalement les répondants du sondage pour faire leurs achats des Fêtes. Par rapport à l’an dernier, leur utilisation a augmenté de 5% pour Internet, de 100% pour les appareils mobiles et de 33% pour les médias sociaux, tandis que le magasinage en magasin a chuté de 11%. Pour ce qui est des réseaux sociaux, c’est principalement sur YouTube (46%) que se fondent les consommateurs pour prendre des décisions ou faire des achats, suivi de Facebook (42%).

Ainsi, 66% des répondants canadiens consultent Amazon avant de vérifier ou d’acheter ailleurs. En outre, les résultats du sondage ont révélé que près de la moitié des répondants aimeraient compter sur des listes en ligne, ce qui faciliterait leur magasinage du temps des Fêtes. En fait, plus de la moitié des consommateurs canadiens (56%) ont répondu que des idées-cadeaux pour des occasions ou des personnes leur rendraient la vie plus facile. De plus, 66% des consommateurs disent connaître Google Home et 75% l’utilisent déjà, vont définitivement l’utiliser ou sont intéressés à l’utiliser pour acheter des cadeaux pendant cette période, tandis que 61% d’entre eux utilisent déjà – ou connaissent l’outil – Alexa d’Amazon.

Cette année, les Canadiens n’en ont que pour la commodité et le numérique. Ils cherchent à terminer leur magasinage des Fêtes plus tôt que jamais. Les détaillants doivent saisir cette occasion d’innover; en offrant une expérience distinctive, ils jetteront les bases d’une relation plus rentable, qui s’étire sur toute l’année. Pour ce faire, ils doivent définir leur raison d’être, tisser des liens d’une manière mémorable et présenter clairement le rôle qu’ils joueront dans la vie des consommateurs.
Robin Sahota, directeur général, division de vente au détail, Accenture Canada

Selon le sondage, les aubaines constantes des sites de rabais et d’Amazon Prime Day, en plein essor, ont séduit plus de la moitié des consommateurs canadiens, qui magasinent maintenant leurs cadeaux du temps des Fêtes tout au long de l’année, y compris 65% des milléniaux les plus âgés (28 à 37 ans) et 63% des consommateurs de la génération Z (18 à 20 ans). Pour profiter du meilleur prix, plus de la moitié des répondants (58%) achètent plusieurs articles dans des magasins distincts, et 19% font leurs achats auprès de différents sites Web. En moyenne, un rabais de 36% convainc les consommateurs de passer à la caisse. C’est un peu moins de la moitié (47%) des consommateurs canadiens sondés qui feront la majeure partie de leur magasinage des Fêtes en magasin, tandis que 40% achèteront principalement en ligne. On note que 54% des répondants canadiens sont plus susceptibles de faire leurs emplettes du temps des Fêtes auprès d’un détaillant qui offre un service de magasinage personnalisé. Les consommateurs canadiens sont par ailleurs prêts à échanger leurs renseignements personnels contre des offres personnalisées comme des coupons (62%) et des points d’un programme de fidélité (52%).

De plus en plus de Canadiens continuent de bouder les journées où règnent les rabais substantiels, 64% d’entre eux se disant susceptibles de magasiner à l’Après-Noël cette année, contre 70% l’an dernier. 57% des consommateurs se disent moins susceptibles de magasiner à l’Après-Noël et 48%, au Vendredi fou. Seulement deux consommateurs sur cinq se rendront en magasin au Vendredi fou et à l’Après-Noël pour acheter des articles personnels à prix réduit (40% au total et 49% chez les plus jeunes milléniaux) et pour profiter des promotions d’ouverture (37% et 43% chez les milléniaux plus âgés).

On constate une tendance de plus en plus marquée : les Canadiens ont moins envie de magasiner durant les journées consacrées à la vente à bas prix, surtout l’Après-Noël et le Vendredi fou. Pour gagner le consommateur, il faudra l’inspirer activement, plutôt que passivement. On pourrait lui suggérer de manière proactive des idées-cadeaux; les détaillants influenceront ainsi l’achat du consommateur avant même qu’il ait pensé à chercher des idées.
Kelly Askew, directeur général, division de la stratégie de vente au détail, Accenture Canada

Accenture a sondé, en septembre 2017, 1 500 consommateurs canadiens à propos de leurs habitudes de magasinage du temps des Fêtes. Les répondants étaient répartis également entre Toronto, Montréal et Calgary. Le sondage recueillait en ligne les réponses des personnes qui avaient acheté un article, à des fins personnelles, en ligne ou en magasin dans les six mois précédents.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre infolettre

Envoyez-nous vos nouvelles!

Faites parler de vous en envoyant votre nouvelle ou vos communiqués à ActusMédiasQC.

Envoyer vos nouvelles

Abonnez-vous à notre infolettre

Les événements à venir

  1. Les marques de commerce et la propriété intellectuelle

    22 novembre @ 9 h 00 min - 10 h 30 min
  2. Conférence pour le lancement de l’Observatoire international en management du sport (OIMS)

    29 novembre @ 17 h 30 min - 20 h 00 min
  3. Cinéma en salle : un problème de plateforme ou de contenu?

    30 novembre @ 11 h 30 min - 13 h 30 min
  4. Le commerce de détail : en magasin ou en ligne

    1 décembre @ 8 h 00 min - 12 h 00 min
  5. Grande Conférence de l’AQT avec Louis Roy, Optel

    5 décembre @ 12 h 00 min - 14 h 00 min
/* ]]> */