ActusMédias
Marketing d'affiliation

Le marketing d’affiliation est-il à la dérive ?

L’oeil de l’expert est offert chaque mois par ActusMédiasQC et AOD Marketing

Ces dernières semaines, le marketing d’affiliation fait beaucoup parler de lui et pour cause, un récent reportage de RDI Économie a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Au cœur du sujet, un détournement de l’image d’une journaliste du téléjournal du week-end afin de promouvoir des jeux d’argent en ligne.

Ce genre de dérive sonne-t-il le glas du marketing d’affiliation ? Retour sur le concept, sur les pratiques actuelles et sur les solutions palliatives pour les marques.

Marketing d'affiliation

Le marketing d’affiliation, c’est quoi ?

Entendons-nous bien, à la base le marketing d’affiliation est « dans sa forme la plus simple, le principe de vendre le produit des autres. En tant que marketeur, vous pouvez adhérer à un programme d’affiliation et faire la promotion de produits (physiques ou électroniques) ou de services par l’entremise de votre site internet. Le marketing d’affiliation est une technique de marketing efficace et productive. C’est un effort de coopération (partenariat commercial) entre un commerçant et un ou plusieurs affiliés. Le commerçant récompense l’affilié lorsque ce dernier apporte un visiteur sur son site internet ou lorsqu’il fait la vente du produit ou service du commerçant. Le marketing d’affiliation est un système qui se compose généralement de quatre éléments bien distincts: l’éditeur (affilié), l’annonceur (marchand), le consommateur et le réseau2 ».

En somme, un simple process marketing qui permet de mettre en lumière des marques. Mais le fait est que depuis quelques temps, marketing d’affiliation et fausses nouvelles font bon ménage. En effet, les propagateurs de Fake News ont vu en le marketing d’affiliation un bassin d’opportunités pour promouvoir leurs fausses nouvelles et retirer des revenus de la crédulité de certains internautes.

Je vais vous avouer franchement, je ne suis pas un adepte du marketing d’affiliation, même quand il n’est pas détourné. Pourquoi ? Parce que selon mon expérience et mon expertise, il n’est pas sans danger pour l’image de la marque et il existe des moyens bien plus efficients pour vous faire rayonner.

Les risques du marketing d’affiliation

Je m’explique sur mes réserves. Le marketing d’affiliation ajoute un intermédiaire à l’équation et de plus, il est dans les pratiques courantes que les intermédiaires copient régulièrement les descriptions des produits en question. Ce n’est donc pas du contenu original et Google le détecte et n’aime pas ça. Conséquence : vous êtes pénalisé dans votre référencement et moins visible sur les moteurs de recherche.

Un indice clair est que Google a essayé de couper ces dits intermédiaires et d’envoyer les utilisateurs à la source de la page. Et c’est logique, imaginez que vous cherchiez une paire de pantalons Fjallraven Trekking ? Pourquoi Google aurait-il un site d’affiliation supérieur à la marque ? C’est clairement contreproductif pour le moteur lui-même.

Ajoutons à cela qu’il est très complexe d’exécuter correctement un marketing d’affiliation et d’avoir la maitrise des actions impliquées. Généralement, les frais mensuels pour les plateformes d’affiliation sont coûteux rien qu’en terme d’accès.  Si vous souhaitez commercialiser vos produits, pourquoi passer par des intermédiaires ? Il serait bien plus avantageux de consacrer ce temps horaire pour commercialiser vos produits via vos propres canaux. En adoptant le marketing d’affiliation, vos profits potentiels sont entre les mains d’un intermédiaire alors que vous pourriez en avoir le contrôle.

Enfin, les marketplace (revendeurs sur Amazon et EBay avec des boutiques en ligne hébergées par la plateforme) ont peu à peu remplacé les besoins des commerçants affiliés et sont mieux référencés sur les moteurs de recherche alors à quoi bon continuer à investir dans le marketing d’affiliation ?

Quoi faire à la place du marketing d’affiliation ?

Certes, vous l’aurez compris, je ne suis pas un adepte de ce type de marketing mais quoi faire à la place me direz-vous ? Pourquoi ne pas commercialiser vos produits sur votre propre site Web et atteindre vos clients directement au lieu de vous en remettre à des revendeurs ? Le marketing d’affiliation est coûteux, pourquoi ne pas investir ce budget en campagnes d’annonces ciblées (Facebook / Adwords) ? Votre ROI n’en serait que meilleur. Et enfin, abandonner vos pratiques de marketing d’affiliation vous permettra de produire du contenu original et de qualité que votre public cible aura plaisir à lire. Le lien que vous créerez entre votre marque et vos clients/ prospects sera durable et rapidement perceptible.

En tant que marque, la tentation est facile d’aller vers le marketing d’affiliation mais les beaux jours de ces procédés sont loin derrière nous. Preuve en est : les fausses nouvelles sont fréquemment associées à la pratique ! En tant que marque, il est de notre ressort de s’élever dans les pratiques déployées. Et si vous souhaitez entretenir une relation qualitative avec vos clients, autant miser sur des moyens plus efficients, plus ciblés et mieux perçus, parole d’expert !


2 Source : marketeur.biz

Augustin Vazquez-Lévi

Président fondateur d’AOD Marketing, une agence spécialisée dans le marketing numérique, Augustin est véritable expert en SEO et en analytique web. Domaines dans lesquels il a près de 15 ans d'expérience. Depuis 2016, Augustin siège sur le conseil d’administration d’Insertech. AOD Marketing a également été récompensé en 2016 pour son travail pour le compte du Cirque du Soleil en remportant un Boomerang “Artisan SEO”.

1 commentaire

  • Bonjour.
    C’est très dommage (et dommageable) de véhiculer une si mauvaise image du marketing d’affiliation en le résumant à des pratiques douteuses, de “copié-collé”, de frais fixes mensuels importants, de “fausses-nouvelles” sur les réseaux sociaux etc…
    D’ailleurs, les fameux “pièges à clic” (souvent au coeur du débat des fausses nouvelles), sont plutôt en l’occurence imputés à des médias de qualité médiocre désireux d’attirer une audience plus large sur leur site à des fins de monétisation publicitaire, et non sur une logique de commission vente pour un marchand en ligne.
    Quant à ne plus faire de marketing d’affiliation, je serai ravi d’échanger sur le sujet concernant les différentes mauvaises expériences que vous avez eu sur le sujet, et vous (dé)montrer les avantages que les marques et agences trouvent à ce canal d’acquisition numérique complémentaire de dispositifs d’achat média Google et Facebook notamment.

Les articles les plus lus

Envoyez-nous vos nouvelles!

Faites parler de vous en envoyant votre nouvelle ou vos communiqués à ActusMédiasQC.

Envoyer vos nouvelles
Partages