ActusMédias
étude Vividata Kantar sur la confiance des Canadiens à l'égard des nouvelles

Plus du quart des Canadiens perd confiance dans les nouvelles traditionnelles

La radio est la source ayant le fort taux de confiance

A l’ère des fausses nouvelles, 28% des Canadiens déclarent perdre confiance dans les nouvelles traditionnelles. C’est un des faits saillants de l’étude de Vividata et Kantar sur la confiance des Canadiens à l’égard des nouvelles. La radio est la source ayant le fort taux de confiance (82%).

L’étude explore ce que pensent les Canadiens à propos de leurs sources d’information, leurs sources de préférence, de confiance, et l’importance de la qualité journalistique.

La confiance envers un média va au-delà du contenu puisqu’il a un impact sur le marketing. La publicité dans des environnements de confiance rend les publicités plus efficaces, car les consommateurs portent plus attention à leurs messages et assurent également que la marque est sécuritaire, ce qui ultimement, protège la réputation de votre marque.
Mark Wood, vice-président de Kantar

Forte corrélation entre la confiance envers la source et la disposition à payer pour l’obtenir

L’étude a également couvert la disposition des Canadiens à payer pour les nouvelles. On apprend que 65% des auditoires d’information sont d’avis qu’ils peuvent accéder à tout ce qu’ils veulent gratuitement. Il y a toutefois un lien direct entre la confiance envers la source et la disposition à payer pour l’obtenir. Les adultes de moins de 55 ans composent 59% de ceux qui achètent des nouvelles en ligne. Et un adulte sur 4 âgé de 18 à 34 ans paye pour des nouvelles en ligne. Sans surprise, les médias traditionnels tels que l’imprimé, la télé et la radio ont des auditoires ayant beaucoup plus confiance en eux que les médias sociaux, les sites Web et les applications.

En nous associant à Kantar, qui a effectué l’étude sur la confiance à l’égard des nouvelles dans plusieurs autres marchés à travers le monde, nous pouvons constater qu’il y a des secteurs qui représentent des forces et des opportunités pour les organismes d’offre de nouvelles ici au Canada.
Pat Pellegrini, Ph.D., président et PDG de Vividata

Le terrain de l’étude, effectué en avril 2018, est basé sur un échantillon représentatif de 2 000 Canadiens.

Laisser un commentaire

Envoyez-nous vos nouvelles!

Faites parler de vous en envoyant votre nouvelle ou vos communiqués à ActusMédiasQC.

Envoyer vos nouvelles
Partages
/* ]]> */