ActusMédias
NETendances CEFRIO Gouvernement

Un adulte québécois sur deux a utilisé Internet afin d’interagir avec l’État en 2017

Pour plus de la moitié des Québécois, Internet est le moyen le plus approprié pour communiquer avec le gouvernement lors d’un événement de vie

Plus de la moitié des Québécois (56%) estiment qu’Internet est le moyen le plus approprié pour faire les démarches en lien avec un événement de vie. Comparativement, seuls 36% pensent la même chose du téléphone. Ce sont quelques statistiques issues du volet Gouvernement en ligne de l’enquête NETendances du CEFRIO.

Internet pour communiquer lors d’un événement de vie

Parmi les Québécois qui ont vécu un déménagement, une naissance ou un décès en 2017, 55% ont consulté un ou plusieurs sites du gouvernement du Québec. Une pratique d’autant plus courante chez les 25 à 34 ans ou dans le cas de familles avec enfants, où la proportion monte à 70%. Les adultes québécois concernés envoient également un formulaire par le biais du Web (32%), téléchargent un formulaire (28%) ou effectuent un paiement en ligne (29%). Le courriel est le moyen de communication numérique privilégié par 72% des adultes québécois. Chez les 35 à 44 ans, la tranche d’âge où les événements de vie sont les plus fréquents, nombreux sont prêts à utiliser ces moyens de communication numérique afin d’interagir avec le gouvernement. Ainsi, le dossier sécurisé intéresse 79% d’entre eux alors que 60% d’entre eux affichent un intérêt envers l’utilisation d’une application de clavardage. Les chatbots attirent également 67% d’entre eux.

Les enjeux de sécurité

Concernant les enjeux de sécurité, 60% des 35 à 54 ans trouvent sécuritaire de déposer des renseignements personnels ou des documents contenant des renseignements personnels sur les sites Web du gouvernement du Québec. Ce pourcentage grimpe à 72% chez les 18 à 34 ans, pour descendre à 46% chez les 55 à 64 ans, puis à 34% chez les 65 ans et plus. Les adultes de 55 ans et plus, qui sont ceux affichant une certaine inquiétude envers la sécurité perçue pour déposer des renseignements personnels, sont également les moins nombreux en proportion à effectuer des d’opérations bancaires ou des achats, tant en ligne ou que sur mobile.

Internet pour interagir en tout temps avec l’État

En dehors des événements de vie, un adulte québécois sur deux (51%) utilise Internet afin d’interagir avec l’État. Dans cet ensemble, le gouvernement provincial demeure un interlocuteur d’importance, consulté par 38% de ceux-ci, suivi du fédéral, par 32% et, enfin, du municipal, par 17%. Le rapport complet est accessible en ligne.

Laisser un commentaire

Envoyez-nous vos nouvelles!

Faites parler de vous en envoyant votre nouvelle ou vos communiqués à ActusMédiasQC.

Envoyer vos nouvelles
Partages