La quasi totalité des milléniaux s’informent en premier via le Web

Les jeunes adultes sont aussi les plus enclins à accéder aux nouvelles à partir de leur téléphone intelligent

Chaque semaine, près de 7 adultes québécois sur 10 utilisent Internet comme source d’information, ce qui représente une augmentation significative de 18 points comparé aux donnés 2012 de cette même enquête. Chez les jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans, le Web représente la première source d’information pour la presque totalité (95%) et les médias sociaux sont la première source pour consulter des nouvelles pour 74% d’entre eux, comparativement à 43% pour l’ensemble de la population. Ce sont quelques faits saillants du nouveau volet de l’enquête NETendances 2016 du CEFRIO. Facebook est le réseau social le plus utilisé par les adultes québécois pour accéder à de l’information journalistique ou à des nouvelles sur une base hebdomadaire (39%), suivi par YouTube (15%), Google+ (12%) et Twitter (7%).

Environ les deux-tiers (66%) des adultes québécois suivent l’information en temps réel sur Internet. Cette proportion augmente à 84% chez les 18-24 ans. Les jeunes adultes sont aussi les plus enclins à accéder aux nouvelles à partir de leur téléphone intelligent (70%). Comme en 2015, 43 % des adultes québécois disent avoir utilisé un téléphone intelligent ou une tablette numérique pour accéder à de l’information journalistique ou à des nouvelles au cours de la dernière semaine. Cette stabilité par rapport à l’année précédente pourrait s’expliquer par la stagnation du taux d’équipement des adultes québécois en appareils mobiles. De plus, près de 6 adultes sur 10 ayant un téléphone intelligent utilisent ce dernier pour aller sur des moteurs de recherche au moins une fois par jour.

L’information journalistique et les nouvelles sont de plus en plus accessibles et proviennent maintenant de sources très diversifiées et parfois à la crédibilité douteuse. Or, les jeunes qui fréquentent en majorité les réseaux sociaux pour s’informer doivent rester vigilants face au phénomène des fausses nouvelles (« fake news »), qui sont de plus en plus présentes partout dans le monde. Parallèlement, le modèle d’affaires des médias de type « traditionnel » est sous pression. Ceux-ci voient leurs revenus publicitaires diminuer d’année en année, alors que la population se tourne massivement vers le Web pour s’informer.
Claire Bourget, directrice principale de la recherche marketing au CEFRIO

Les résultats détaillés, graphiques, tableaux et notes méthodologiques peuvent être consultés en ligne.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre infolettre

Envoyez-nous vos nouvelles!

Faites parler de vous en envoyant votre nouvelle ou vos communiqués à ActusMédiasQC.

Envoyer vos nouvelles

Communiqués de CNW

Abonnez-vous à notre infolettre

Les événements à venir

  1. Le tournoi de Volleyball du BEC

    25 août @ 12 h 00 min - 19 h 00 min